Ensemble pour l’Europe : « Solidarité avec les plus pauvres »

jean-vanier02

Du 7 au 9 novembre, 125 représentants de 46 mouvements et communautés, animateurs du projet « Ensemble pour l’Europe », se sont retrouvés à Paris, pour leur rassemblement annuel sur le thème de la solidarité avec les plus pauvres et les immigrés. Issus de treize pays européens et de diverses confessions chrétiennes, ils ont mis en commun, durant ces trois jours, les initiatives prises par leur mouvement, dans le domaine politique et social : expériences vécues en France dans le cadre de Diaconia ; à Munich, accompagnement de jeunes migrants dans leur scolarité par des membres de l’YMCA ; marchés de la solidarité animés par des adolescents des Focolari dans plusieurs villes d’Italie pour soutenir la scolarité de jeunes de leur âge, notamment en Thaïlande, etc. « Nos charismes sont comme des bougies, ensemble, ils donnent une lumière plus grande », exprimait Gérard Testard, membre du comité international d’EPE, à l’ouverture de la rencontre.

Parmi les temps forts, le moment de prière œcuménique au début de chaque journée, l’intervention de Jean Vanier, fondateur des communautés de l’Arche : « Vivre avec les plus faibles, disait-il, nous fait découvrir comment nous pouvons créer un monde plus humain. » Les participants ont vécu une soirée de prière à la Chapelle de Montparnasse confiée à la communauté Sant’Egidio, une délégation a visité le siège de l’Acer-Mjo, des jeunes chrétiens orthodoxes russes… Cyrille Sollogoub, président de cette association, a développé une méditation sur « Le sacrement du frère », mettant en évidence la relation étroite, pour les chrétiens des trois premiers siècles, entre la liturgie et le frère.

« Lors de ces journées d’échanges, pleines de vie, sur les chemins parcourus jusqu’à maintenant par Ensemble pour l’Europe, avec les grands événements de Stuttgart 2004, 2007 et Bruxelles 2012, nous nous demandons quel est le pas à faire à présent », confiait Gabri Fallacara, présente dans cette démarche depuis les débuts. « Rappelant l’expression de Chiara Lubich ‘’la partition est écrite dans le ciel’’, nous percevons dans l’écoute réciproque que l’expérience la plus précieuse de ce chemin parcouru ensemble est la communion profonde qui s’est créée entre ces Mouvements d’Églises différentes (…) ». « J’étais conscient que c’était une initiative d’avant-garde, confiait un ‘nouvel entrant’(Focolari) au secrétariat international d’EPE, mais je n’imaginais pas à ce point. » Parmi les perspectives : un Congrès international en Allemagne en 2016.

Photos et vidéos sur le site ensemblepourleurope.fr

A.B.