Après six ans de présidence

5 septembre 2014

Emmaüs et Giancarlo font un bilan du parcours de l’Oeuvre de 2008 à aujourd’hui. Un rapport qui touche différents aspects et que nous reportons ici de façon schématique. Les travaux de groupes et de plénière relative aux sujets exposés auront lieu ces prochains jours.

14959056700_39544e7878_z

 

CHIARA

L’impulsion pour garder vivante la mémoire de Chiara a été forte lors de la première année : nombreuses célébrations et naissance du Centre Chiara Lubich.

Successivement, nous avons été appelés à diffuser la pensée de Chiara et sa doctrine dans différents domaines. Nous avons enregistré un rapprochement à son message qui s’est révélé universel et non transitoire.

La demande à l’Eglise catholique d’ouverture du procès de béatification a eu lieu le 7 décembre 2013.

 

 

OEUVRE 

  • Statistiques

Les membres, les adhérents et les sympathisants sont un million et demi. Parmi ceux-ci, 120 mille sont membres internes ou en formation ; nous constatons une diminution numérique de 8% d’entre eux entre 2007 et 2011, diminution qui s’est arrêtée de 2011 à 2013 avec une augmentation de 2%.

Où sommes-nous ? 24% en Italie, 21% en Europe, 14% au Brésil, 13% en Amérique hispanique, 12% en Afrique, 10% en Asie, 4% en Amérique du Nord et Océanie, 2% au Moyen-Orient.

Qui sommes-nous ? 38% sont des enfants et des jeunes ; 33% sont adultes ; 15% sont membres de mouvements à large diffusion ; 14% sont des adhérents mûrs.

 

  • Centre et Zones

Les nombreux voyages dans les zones ont ressoudé l’unité entre les zones et le centre dans le monde ; ils ont permis d’expérimenter la famille et le don réciproque. Il arrive qu’une expérience faite dans une zone, synthétisée dans un slogan, soit devenue patrimoine commun de l’œuvre dans le monde.

 

  • Au Centre

Il est fondamental pour toute l’Oeuvre que la présence de Jésus au milieu soit garantie au Centre. C’était l’engagement du Centre de l’Oeuvre et du Conseil général. Avec cet esprit, différents groupes de travail et de commissions ont été créés pour approfondir des sujets à traiter ou des problématiques à affronter.

 

DOULEURS VECUES 

  • Maladie et mort de membres du Centre de l’Oeuvre, de premières focolarines et focolarini, de membres de l’œuvre (1074 en six ans).
  • Cas délicats. Le “mal de vivre” n’a pas épargné l’Oeuvre et des cas comme celui de Marisa Baù nous ont rappelés l’importance de prendre soin les uns des autres avec un amour toujours plus vrai et profond.
  • Abus. Nous n’avons pas été exemptés de ce problème et les « Lignes guide pour la protection des mineurs dans le Mouvement des Focolari » est une des expressions de l’engagement de l’Oeuvre dans ce domaine.  
  • Personnes qui laissent l’Oeuvre. C’est une douleur qui interpelle et qui fait réfléchir chaque fois qu’un membre, de n’importe quelle vocation, laisse le Mouvement. La gratitude reste pour ce que ces personnes ont donné à l’œuvre et la joie de se retrouver ne manque pas dans la famille même si c’est sous une forme différente.

 

DIALOGUES

Nombreux sont les fruits de contacts et d’amour quotidien que les relations engendrent localement avec des personnes de l’Eglise catholique, des différentes Eglises, des grandes religions et avec celles qui n’ont pas de référence religieuse : personnes qui ne sont pas « l’objet » du dialogue mais avec lesquelles nous sommes ensemble « sujets ».

Dans le milieu œcuménique, il ne faut pas taire la nécessité d’une plus grande sensibilité chez les membres catholiques de l’œuvre aux blessures que la division entre les Eglises provoque.

 

JEUNES

Deux titres sur l’ensemble qui disent la puissance du charisme exprimé par les réalités des jeunes de l’Oeuvre :

  • La bienheureuse Chiara Luce Badano
  • Le Genfest 2012

 

PERSPECTIVES

Actualiser la Nouvelle Configuration avec le regard tourné vers le but de l’œuvre : l’ut omnes.

  • Se focaliser sur les rapports à l’intérieur de l’œuvre avec l’attention de se rencontrer non plus seulement par « secteurs » mais comme famille de Chiara. D’où une nouvelle compréhension et valorisation des communautés locales.
  • Sortir, aussi à la lumière de ce qu’a dit le Pape François, et aller à la rencontre des questions de l’humanité d’aujourd’hui.
  • Se focaliser sur la vie des couleurs pour actualiser la nouvelle configuration.

 

PRIORITES POUR LE FUTUR

  • Continuer à construire et renforcer les communautés locales.
  • Grandir dans la capacité de déléguer.
%d blogueurs aiment cette page :