Bilan et perspectives

Nous avons eu trois jours pour réfléchir au rapport de la présidence présenté par Emmaüs et Giancarlo le 5 septembre dernier.  Travail de groupe et en salle pour tenter de faire ensemble un bilan des six années écoulées et regarder vers le futur.

Après la présentation du rapport de la présidence, beaucoup de participants avaient exprimé leur appréciation pour le réalisme, la transparence, la sobriété du rapport et avaient en même temps demandé de plus amples approfondissements sur certains points ainsi que la nécessité de quelques éclaircissements. Diverses propositions ont été émises lors du travail de groupe. Nous reportons celles qui ont été le plus soulignées :

20140908 fotogallery GN 73

  • Mettre l’accent sur des relations qui favorisent un témoignage de l’Oeuvre Une et sur un dépassement de la distinction excessive entre hommes et femmes ;
  • Valoriser les communautés locales en déléguant et en donnant confiance ;
  • Nécessité d’une formation intégrale qui puise dans le patrimoine du « Paradis 49 » ;
  • Conclure la « nouvelle configuration » aussi au Centre de l’œuvre et ne pas souligner principalement son organisation structurelle ;
  • Rendre habituelle l’alternance au Centre et dans les Zones ;
  • Eviter que l’expression “sortir dehors” ne devienne un slogan et se laisser interpeller par les défis locaux ;
  • Souligner le dialogue comme méthode ;
  • Relancer la révolution arc-en-ciel ;
  • Investir plus dans la seconde génération.

GNuzzolo assemblea 92

Lors de la plénière qui conclut cette partie du programme, Emmaüs et Giancarlo prennent la parole concernant les points sur lesquels ils ont été interpellés ; ils soulignent combien c’est important pour eux d’entendre les attentes exprimées par les participants à l’Assemblée et combien les priorités de l’œuvre pour les prochaines années doivent résulter d’un travail qui concerne chacun. Une bonne partie du temps disponible est consacré à parcourir la vie de l’Oeuvre dans ses sept aspects, les objectifs rejoints et le chemin encore à faire. Avec une conviction : la vie des couleurs est la possibilité de témoigner au monde que dans l’idéal de l’unité l’idée ne peut être détachée de sa concrétisation. La révolution arc-en-ciel est une « nouveauté » qui a 70 ans mais qui peut et doit réacquérir la force d’une vraie et propre révolution, personnelle et collective en même temps.

%d blogueurs aiment cette page :