Dimanche Focolari à Sablé sur Sarthe – 12 décembre 2021

Ce dimanche de l’Avent est marqué par la Joie (« soyez toujours joyeux » – 2ème lecture) et nous nous sommes retrouvés à 12, de divers lieux de la Sarthe, chez Hervé-Marie Cotten au presbytère de Sablé, dont il est nouvellement curé depuis à peine plus de 100 jours. Notre thème était celui du Mouvement des Focolari pour cette année : « l’écologie intégrale ». Une jeune femme Burkinabée de Sablé, récemment immigrée et amie de Caroline et Benoît, nous a rejoints pendant une heure.

Le repas a été l’occasion de nous remettre au courant de nos vies, de nos familles, de nos activités, parfois très denses pour Hervé-Marie par exemple, dans sa nouvelle charge de curé et doyen, ou pour Franck dans son entreprise, pour mettre en place la responsabilité sociétale d’entreprise.

Nous avons partagé une heure autour des enjeux personnels et collectifs de l’écologie intégrale et de la transition écologique aujourd’hui, sur la base notamment de diapositives récentes reprises de Luca Fiorani, un membre des Focolari acteur de l’initiative EcoOne. L’occasion d’une meilleure compréhension, augmentée par le débat entre nous, du « tout est lié » de François, et de la place du charisme de l’unité pour vivre l’interdépendance dans l’amour.

Une deuxième heure était consacrée à de belles expériences : pour Blandine de Moncé en Belin, le récit en photos de 5 années de développement progressif d’un magasin Bio et de la permaculture sur le grand terrain de leur maison, en associant les idées et les actions des enfants et de leur papa, en invitant des clients à des journées de ressourcement au jardin,… dans la gratitude pour la générosité de la nature ! Puis Philippe, travailleur agricole autrefois et maintenant animateur de 2 jardins partagés au Mans a témoigné de sa méthode : tout partager entre les acteurs de ces jardins, responsabiliser, faire dialoguer dans la bienveillance : une personne y témoignait, par exemple « avoir retrouvé la parole » dans ces échanges au jardin, après des années de galère. Enfin Odile a témoigné de son rôle de présidente gardienne de l’unité d’une association de dialogue interreligieux au Mans, en prolongement de la séquence vidéo qui avait ouvert l’après-midi « les grandes religions gardiennes de la création »…

Deux chants partagés (« Laudato si » de Patrick Richard ; « …Mon âme a soif d’une terre nouvelle » d’André Gaborit), des plants de fraisiers pour chacun, voici la recette de cette journée de famille très simple pour prendre soin de nos relations, et de la création !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :