L’Assemblée 2014 est ouverte …

Le rendez-vous tant attendu par le monde focolarino, et non seulement par lui, a commencé. Plus de 500 participants sont appelés à un “laboratoire” d’unité.

 14916807339_b189417246_zCheck-in et retrait de la télécommande pour le vote. Non, nous ne sommes pas à l’aéroport, ni devant un quiz télévisé ! Nous sommes au Centre Mariapolis de Castel Gandolfo où arrivent petit à petit les participants pour l’Assemblée des Focolari. La première démarche est l’enregistrement et la réception de la télécommande car dès aujourd’hui, ils seront appelés à exprimer leur point de vue sur certains points : règlement, élection des modérateurs et commission électorale, programme de l’Assemblée.

« Je déclare officiellement l’Assemblée ouverte » ; ce sont les premières paroles d’Emmaüs, après avoir constaté la présence des 488 personnes convoquées (98% du total) et des 30 sur 49 invitées. Elle parle de « travail, prière, communion, amour réciproque » ; elle appelle la salle à un comportement : celui de l’accueil comme la parole de vie de ce mois le souligne.

L’Assemblée 2014 présente une nouveauté : celle de la représentation nourrie de jeunes, les Gen, non seulement comme observateurs mais ayant droit d’intervenir et de voter.

Emmaüs parle d’une “garantie” : l’équipe innombrable de personnes qui offrent leurs prières, leurs souffrances et qui vivent pour l’Assemblée, une “présence chorale du monde entier, comme une formation d’anges qui l’enveloppe et la protège”.

Le monde entier est représenté ici et nous partageons les tragédies de l’humanité avec les participants qui arrivent des pays du Moyen-Orient, de l’Afrique ou d’autres nations éprouvées par les calamités ou les conflits.

Une requête est faite à tous : le don de

l’Esprit-Saint, appelé à jouer un rôle de protagoniste à Castel Gandolfo. Emmaüs rappelle fortement aux participants la “méthode” pour L’avoir : l’amour réciproque.

15100506401_351f3b66bf_k

Parlent aussid’Esprit-Saint les messages qui arrivent à Emmaüs de la part de personnalités d’autres mouvements, comme celui de Gerhard Pross, évangélique, responsable de l’Ymcad’Esslingen, qui écrit entre autres : «Je désire vous accompagner durant ces jours par une prière toute spéciale en demandant la présence de l’Esprit-Saint, afin que ce soit Lui à vous conduire et à vous guider».

«Un encouragement et un soutien” arrivent du fon de Fonjumetaw (Cameroun) «aussi au nom des “Fon-Amis” du Mouvement des Focolari». Dans son message à Emmaüs, il demande d’accepter ses souhaits « pour la réalisation de cette importante réunion spirituelle dont le but est de porter l’héritage de Chiara de l’amour réciproque vers la fraternité universelle ».

14917158017_01427218f0_zWalter Baier, Secrétaire général du réseau des intellectuels de la Gauche Européenne, écrit notamment : “L’objectif d’une humanité juste, solidaire et fraternelle, où la différence n’est pas vécue comme une division mais comme un enrichissement. […] Je vous souhaite la sagesse : que vous puissiez traduire aujourd’hui ce qui vous est spécifique ; en cela, je vous suis très proche ».

Et c’est avec ces trésors de famille, «l’héritage de Chiara » proposée comme méditation, que s’ouvre la première journée de l’Assemblée. Chiara ne s’était pas dérobée à ces questions répétées sur le futur de l’Oeuvre après son départ, elle n’avait pas tu les éventuelles difficultés et épreuves qui auraient pu survenir. Elle avait donné des réponses précises qui rappelaient l’absolue confiance en Jésus au milieu qui aurait continué à guider l’œuvre.

A l’Ecole Gen, le 20 avril 1978, elle avait dit : « Je ne suis pas préoccupée car c’est Lui qui porte de l’avant les choses. Mais pas dans le sens : « c’est une œuvre de Dieu et donc Dieu la regarde d’en haut ». Il est là, au milieu, Il est là au milieu : en Asie, en Afrique, partout Il est là au milieu, Il est là au milieu. Cela continuera, d’autant plus quand je ne serai plus là ».

C’est la même certitude que beaucoup de participants soulignent dans la communion d’âme qui suit. « J’ai une soif immense de construire Jésus au milieu avec vous, 24 heures sur 24 », déclare Karen, gen 2 du Mexique. Et Bernard de la Belgique : «Chiara nous a tous engendré comme ses enfants. Nous pouvons être certains que cette mère nous guidera».

A partir de demain, 4 septembre, place à trois jours de retraite.

%d blogueurs aiment cette page :