Maria Voce à l’ONU le 22 avril

A l’Assemblée Générale de l’ONU se tient les 21 et 22 avril 2015 un débat intitulé « Promouvoir la tolérance et la réconciliation : favoriser des sociétés pacifiques et inclusives, lutter contre les extrémismes violents ».

Les 193 états membres y participent et des leaders religieux ont été invités. Parmi eux, la présidente des Focolari, Maria Voce. Ils interviendront dans une table-ronde consacrée au potentiel offert par les religions pour construire des ponts de tolérance et de réconciliation.

Maria Voce sera accompagnée d’Ermanno Perotti, un jeune italien de 25 ans, afin de témoigner de la pratique du mouvement des Focolari dans les liens entre les diverses générations, pratique qui permet d’être enraciné dans le présent et de regarder vers le futur. Participent également à la table-ronde :

  • Abdallah BEN BAYYAH, président du Forum for Peace in Muslim Societies,
  • David ROSEN, directeur international pour les affaires interreligieuses de l’American Jewish Committee (comité juif américain),
  • H. Samdech TEP VONG, patriarche suprême du Royaume du Cambodge,
  • Beatriz SCHULTHESS, présidente du conseil spirituel et ancestral des peuples indigènes,
  • Bhai Sahib MOHINDER SINGH, présidente du Guru Nank Nishkam Sewak Jatha.

Le but du débat est d’identifier les stratégies qui conduisent à faire grandir des sociétés pacifiques et inclusives, pour faire contrepoids aux forces qui alimentent l’extrémisme violent. Les fruits du débat seront intégrés dans l’agenda traitant du développement pour l’après 2015, que les Etats Membres des Nations Unies et d’autres acteurs internationaux devront formuler, et dans lesquels, les sujets de la tolérance et de la réconciliation joueront un rôle crucial.

Ce débat de haut niveau au Palais de Verre de New York est à l’initiative du Président de l’Assemblée Générale Sam KUTESA, du Secrétaire général Ban KI‐MOON et du Haut-Représentant de l’Alliance des Civilisations Nassir ABDULAZIZ AL‐NASSER.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.