Non à la logique de la violence, pour un journalisme en dialogue.

Le Mouvement des Focolari condamne l’attentat du 7 janvier contre la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris.

Le mouvement des Focolari exprime sa solidarité et sa proximité avec les familles endeuillées et tous ceux qui soutiennent les victimes. Rien ne peut excuser l’assassinat de journalistes pour l’exercice de leur métier.

Parallèlement, nous souhaitons que le travail de nombreux journalistes, élus et citoyens engagés dans la connaissance et la valorisation des cultures et des religions éloignées des nôtres se développe davantage et de manière plus efficace. Bien plus, nous souhaitons que leur travail soit soutenu et encouragé par les institutions publiques et par la société civile.

Le Mouvement des Focolari porte la conviction que le chemin de la violence est une voie sans issue. Seul un vrai dialogue, respectueux et sincère, pourra éviter l’accroissement d’une barbarie sans fin. La voie de l’estime réciproque et d’une réelle fraternité universelle doit être courageusement empruntée. Les membres des Focolari s’engagent à agir dans cette direction, dans le respect de la liberté d’expression et de conviction de ceux qui travaillent dans les médias et du public.

Concrètement, tous les membres des Focolari sont invités à être fidèle à la prière du Time out pour la paix proposée chaque jour à midi dans le monde entier depuis 1991, et à s’investir plus que jamais dans le dialogue interreligieux, comme Vivre ensemble à Cannes, et à se joindre à toutes les initiatives locales partenariales qui iront dans ce sens.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.