Notre-Dame du Laus – 11-16 juillet – « Choisir son chemin et vivre »

La Mariapolis vacances organisée par les Focolari à Notre Dame du Laus (Hautes Alpes) a réuni, du 11 au 16 juillet, près de 400 participants sur le thème : « Choisir son chemin et vivre. » Un petit peuple d’une grande diversité, toutes générations rassemblées (46 % affichant moins de 25 ans), animé par le désir commun de faire de ce séjour un temps fort de ressourcement et de détente pour tous. Fête et célébration étaient aussi à l’ordre du jour et la météo, fantasque, n’a pas entamé la sérénité des participants.

Ressourcement : Chaque matin, une proposition était développée, illustrée par des expériences concrètes de vie : « Se re-poser », « Être tous acteurs », « Vivre l’instant présent », « Écouter la voix intérieure », « Comment choisir », « Recommencer » … Tous ces points d’un véritable art de vivre, donnés avec justesse et simplicité, si bien que chacun pouvait se les approprier et les mettre en pratique immédiatement. Le séjour vacances évoluant vers une forme de laboratoire de fraternité. La veillée autour de Chiara Luce nous a nourri en profondeur, ravivant le désir de faire de chacune de nos vies un don pour les autres.

Détente : La variété des propositions permettait de choisir ce qui convenait à chacun : ateliers créatifs, randonnées en montagne, excursions à thème, films …. Le tout, vécu dans un esprit d’ouverture aux autres.

Fête : Un orchestre, riche de jeunes talents, a animé le bal du 14 juillet pour la joie de tous.

Et célébration : Chaque soir, la messe nous réunissait, signe de la communion vécue et source de l’amour partagé.

Nous avons expérimenté la force de l’unité qui repousse les frontières entre générations et entre religions, pour faire de tous un seul peuple de frères. La petite délégation qui a participé à la rencontre animée par les musulmans membres du mouvement des Focolari à Tlemcen, en juin dernier, a communiqué à tous son son expérience : « Nous avons eu le sentiment que ce serait ainsi au Paradis, chrétiens et musulmans, unis dans l’amour d’un même Dieu. » Pas après pas, c’est un véritable chemin d’unification de notre être, et d’unité avec les autres, qui s’est ouvert pour chacun. Quelques échos de personnes nouvelles : « Vous m’avez réconciliée avec la religion », « Je me suis sentie enveloppée d’amour. »

Elisabeth B.

Crédit photo :
Carl Haroun
David Pravieux
Isabelle Maignant
Jean-Marie Dessaivre
Lieva
Margot Draillard
Philippe Abel
Robert Delaire
Thibault Daveine

no images were found

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.