Publication de l’enquête indépendante sur des abus commis par un ancien membre consacré en France

Margaret Karram : « Je m’engage au nom du Mouvement des Focolari à répondre par des actions, des mesures d’écoute, d’accueil et de prévention, aux recommandations finales formulées par l’enquête indépendante. »

Le Mouvement des Focolari publie les conclusions de l’enquête menée par un organisme externe et indépendant sur les cas d’abus sexuels concernant JMM, ancien membre consacré du Mouvement des Focolari en France.

L’enquête a été confiée le 23 décembre 2020 par les Focolari à la société britannique GCPS Consulting, un organisme indépendant dont la mission est d’aider les institutions à améliorer leurs systèmes de prévention et de signalement des abus. Afin de garantir l’intégrité, la qualité et la fiabilité du processus d’enquête et de ses résultats, le Mouvement des Focolari a également nommé Alain Christnacht, ancien haut fonctionnaire français, en tant que superviseur indépendant, sans aucun lien avec le Mouvement.

Le Mouvement des Focolari a confié l’enquête à une Commission indépendante à la demande des victimes, dans le même esprit que la Conférence des évêques de France qui, en février 2019, avait chargé la CIASE de mener une enquête sur l’ensemble de l’Église catholique en France, avec l’objectif de placer les victimes au cœur des priorités et des travaux de l’enquête.

L’organisme indépendant a reçu des témoignages couvrant la période allant de 1958 à 2020, qui montrent clairement que JMM a commis des agressions sexuelles sur au moins 26 victimes.

GCPS Consulting résume comme suit le travail effectué pour l’enquête:

« Écouter les victimes était l’une des principales tâches de l’Enquête. Ce fut une part ardue du processus, pour les victimes comme pour l’équipe d’enquête, mais c’est l’élément le plus important de l’enquête.

Le rapport décrit les événements survenus pendant cinq décennies au cours desquelles JMM a abusé ou tenté d’abuser sexuellement de ses victimes, principalement de jeunes garçons. Il décrit son modus operandi ainsi que le contexte dans lequel les abus ont été commis. L’enquête a permis d’entendre un nombre significatif de victimes et de témoins d’autres abus, sexuels ou d’autre nature.

Le fait que les abus aient été répandus et n’aient pas été traités, même lorsqu’ils ont été signalés à des personnes en charge et en position de responsabilité, est également un sujet du rapport. Il a été demandé à l’équipe d’enquête d’examiner le degré de connaissance de ces événements par les personnes responsables, à l’époque des faits et par la suite, et d’évaluer la façon dont elles ont géré cela. Le rapport décrit en détails comment des signalements n’ont pas reçu de réponse adéquate, des victimes n’ont pas été entendues et n’ont pas été traitées de manière appropriée, et comment des occasions ont été manquées de réagir aux abus commis par JMM et de prévenir des incidents ultérieurs.

Enfin, le rapport détaille la manière dont le Mouvement des Focolari a plus récemment développé des mesures de protection. Il formule un certain nombre de recommandations visant à renforcer la sécurité de l’environnement, ainsi que des recommandations au niveau de la culture et du leadership ».

Après avoir examiné le rapport, Margaret Karram, Présidente du Mouvement des Focolari, a déclaré :

« Il n’y a pas de mots adéquats pour exprimer le choc et la douleur que je ressens face au mal qui a été infligé à des enfants et à des adolescents par JMM et – je dois le dire avec une immense souffrance – non seulement par lui, ainsi qu’il résulte des conclusions de l’enquête. »

S’adressant aux victimes, elle a ajouté : « En ce moment, chacune de mes pensées et de mes paroles va vers vous qui avez subi un crime gravissime qui, dans de nombreux cas, a détruit votre vie ».

« À CHACUNE ET CHACUN D’ENTRE VOUS PERSONNELLEMENT,

AVEC LE COPRÉSIDENT, JESÚS MORÁN,

ET AU NOM DU MOUVEMENT DES FOCOLARI,

JE DEMANDE HUMBLEMENT PARDON

Nous devons reconnaître que, malgré le bien que le Mouvement a accompli au long de son histoire, dans ce domaine nous avons échoué dans la vigilance, dans l’écoute et dans l’accueil de l’appel à l’aide de beaucoup. Cela ne peut plus se produire, c’est en totale contradiction avec les valeurs que le Mouvement des Focolari, avec sa spiritualité chrétienne, est appelé à vivre.

Je m’engage au nom du Mouvement des Focolari à répondre par des actions, des mesures d’écoute, d’accueil et de prévention, aux recommandations finales formulées par l’enquête indépendante ».

Le Mouvement des Focolari est plus que jamais déterminé à faire en sorte que ses communautés dans le monde soient des lieux sûrs qui permettent l’enrichissement mutuel. Comme le souligne l’enquête de GCPS, le Mouvement a entamé en 2011 une évaluation approfondie des mesures visant à prévenir les abus et à protéger les personnes. Mesures qui ont été revues en 2014 et en 2020 et qui seront ultérieurement mises à jour après l’étude approfondie des résultats de cette enquête.

Le Mouvement des Focolari a informé la Conférence des Evêques de France et le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie de la publication de ce rapport.

La principale préoccupation du Mouvement est de contribuer autant que possible au processus de reconstruction des victimes, y compris par une compensation financière, si nécessaire et demandé.

C’est pourquoi, selon la recommandation de l’Eglise en France, le Mouvement des Focolari a demandé à la « Commission indépendante de reconnaissance et de réparation » (CRR) – organe pluridisciplinaire composé d’experts de la société civile et institué par la CORREF (Conférence des Religieux et Religieuses de France) – d’accompagner les victimes qui le souhaitent dans leur processus de réparation. Dès à présent, les victimes peuvent contacter cet organisme.

Email : victimes@crr.contact

Tél : 09 73 88 25 71 

Site Internet : https://www.reconnaissancereparation.org  

Afin de respecter son engagement envers les victimes de JMM, le Mouvement avait précédemment mis en place une procédure de soutien psychologique coordonnée par le Dr Alexis Vancappel. Cette procédure sera maintenue pour les victimes qui ont déjà eu recours à ce service.

Le Mouvement des Focolari informe qu’il fera connaître dans les prochaines semaines les actions et les mesures qu’il entend mettre en œuvre pour répondre aux recommandations exprimées dans le rapport.

Les résultats de l’enquête sont publiés dans leur intégralité et accessibles à tous sur le site de GCPS Consulting et sur les pages française et internationale du Mouvement des Focolari. Le rapport d’enquête est actuellement disponible en anglais, français et italien. L’allemand, l’espagnol et le portugais seront ajoutés prochainement.

Contacts du porte-parole en France :

Rocco FEMIA : porte-parole@focolari.fr

Contacts presse : presse@focolari.fr

Annexes 

Rapport du GCPS intégralité

Rapport du GCPS résumé

Rapport du superviseur

Abus et mesures de protection

8 réponses

  1. charnay christian dit :

    merci pour cette transparence et cette information claire. Notre barque affronte la tempête mais Jésus est avec nous.

    • Christophe dit :

      La transparence est relative, christian. Les titres utilisés, le texte du communiqué sur la page n’évoquent qu’un seul prédateur : JMM. Mais à la page 28 du rapport, c’est une autre réalité qui est décrite. En temps qu’ancien de Nouvelle cité, tu ne peux penser que c’est par erreur ou maladresse. Comment alors croire que le ménage a réellement été fait?
      La tempête, ce ne sont que les victimes qui l’affrontent. Et pendant toute leur vie. Le mouvement n’affronte rien. Il subit, compose, louvoye et se résout à une certaine transparence acculé par un témoignage courageux. Ne pas inverser les choses, par respect pour ces personnes.

      • Thérèse Guillet dit :

        MERCI, MERCI Christophe….comme ta réponse me va droit au cœur!
        C’est tellement facile de mettre une couverture spirituelle sur tout cela. Et….comment peut-on dire: que « >Jésus est avec nous »….qu’en sais-tu Christian? Qu’est ce que l’Unité, la VRAIE, sinon la présence de l’Esprit Saint entre nous..Qui peut affirmer qu’il était là pendant toutes ces années, et même aujourd’hui? .l’Unité est transcendante, elle ne se voit pas; elle n’est pas « penser pareil, être pareil »….Elle se construit dans l’acceptation de nos différences les plus profondes. Etre entre personnes qui pensent pareil, c’est dramatique, on se sclérose…et on en arrive à des dérives comme celles que nous avons vécu depuis des années. Je dirai: sortons du déni, ensemble, mais ensemble c’est nous tous et toutes QUI NE PENSONS PAs PAREIL….

  2. Régis Habig dit :

    Quelle tristesse ! Et dire que la communion des biens a servi à payer l’amende donc a été condamné JMM ! Comment en est on arrivé là? avec ce pincement d’âme Et le sentiment net de s’être fait rouler dans la farine.
    Il y a aussi les dérives d’autorité y compris dans le domaine spirituel de la part de responsables , combien de fois ai-je entendu : ce n’est pas l’unité, ou des commentaires dans ce genre là…

  3. Desauw dit :

    Bonsoir,

    J’ai 48 ans. Ai côtoyé J M M. et d’autres pendant 20 ans. Mes parents font encore partir du mouvement. Pourtant, c’est au hasard d’une errance sur internet que j’ai vu la vidéo de Christophe Renaudin sur Quotidien et appris votre défaillance.
    Combien de membres actuels n’ont pas osé informer leurs enfants et encore moins les interroger?
    J’ai eu contact récemment avec un ancien d’une maison GEN, qui a lui aussi appris par hasard ces informations.
    Vous êtes loin d’avoir fini le travail qui s’impose.
    Vous croyez être enfin éveillés mais êtes encore dans un demi-sommeil.

  4. ippolito dit :

    Le pardon est toujours difficile. L’Eglise toute entière a été touchée par ce fléau qui n’épargne personne et aucune comunauté. Pour ceux qui savaient qu’aurions fait à, leur place. Le mal est en chacun de nous et le boen aussi, mais ce sont les victimes qui doivent vivre avec cette blessure, et quel est le remède? soyons vigilants pour toutes les faiblesses que nous constatons.

  5. Raoul72 dit :

    En page 28 du rapport, et au delà du cas de JMM, on parle de « situations systémiques »… De toute évidence, le « ménage » est très loin d’avoir été fait et des problèmes graves demeurent… Tout cela est très très inquiétant…

  6. Dahu dit :

    En page 41, 3ème paragraphe, on comprend que le mouvement des Focolari a fait de la rétention d’information sur le dossier.
    Par ailleurs, le communiqué des Focolari, tout comme Orazio Moscatello (porte-parole du mouvement) sur KTO, affirmait en oct. 2020 avoir pris des dispositions pour éloigner JMM des jeunes à partir 1994, ce qui est démenti dans ce rapport: rien n’a été fait avant 2016, et seulement sous la contrainte « expresse du Vatican » (p15).
    On est encore très loin d’une transparence et d’une vérité.

    Les responsables du mouvement considèrent-ils encore aujourd’hui que les histoires autour de JMM s’apparentraient à une “chasses aux sorcières » comme le pensait JPP en 2008 (p53) ?

Répondre à Desauw Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.