Un merci aux mille visages

A l’occasion du 60e anniversaire du mouvement des Focolari un grand nombre de personnalités religieuses et politiques ont adressé quelques mots empreints de fraternité et de remerciement à Chiara Lubich, la fondatrice des Focolari. Voici quelques extraits.

Konrad Raiser,
secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises : Les Focolari ont contribué à une forme d’engagement œcuménique que Chiara appelle « œcuménisme du peuple »,
qui ne s’oppose pas au dialogue œcuménique officiel, mais offre aux Églises l’occasion d’un renouveau qui part de l’intérieur.

Cardinal Miloslav Vlk,
archevêque de Prague : Ton charisme,
don de Dieu, renforce notre charisme d’évêque et rend Marie présente parmi nous, comme elle l’était parmi les apôtres aux premiers temps de l’Église.
David Rosen,
premier rabbin de Jérusalem : Je veux vraiment remercier notre Père à tous,
guide et créateur du monde, de t’avoir bénie en t’accordant des dons qui inspirent l’action d’un grand nombre de personnes dans le monde. Avec ton Mouvement, tu es devenue comme Abraham, une bénédiction pour l’humanité.
W.D. Mohammed,
American Society of Muslims (mosquée Malcom X de New York) : De la rencontre avec toi, nous avons reçu des bienfaits sur le plan spirituel et sur le plan social. Nous regardons vers toi pour ta sagesse et pour ton amour. Nous nous nourrissons de ta nourriture, à ta table, comme le font tes disciples.
Nichiko Niwano,
président de la Rissho Kosei-kai (Japon) : Que le lien spécial que nous entretenons avec vous depuis l’époque de notre fondateur Nikkyo Niwano soit un « lien éternel ».
Continuons à cheminer main dans la main, en travaillant ensemble à un monde plein d’amour
et de miséricorde.
 

Shubhada Joshi,
responsable du département de philosophie université de Bombay : Tu es la lumière éclairante de l’amour, qui pousse des hommes et à des femmes à créer un monde meilleur, sommet d’amour et de divin.

Andrea Riccardi,
fondateur de la Communauté Sant’Egidio : Chiara Lubich est un grand leader de la vie religieuse dans le monde chrétien, en ce qui concerne le dialogue parce que depuis toute jeune, elle a essayé de vivre à fond l’évangile et
d’aider les autres à le vivre. Et cette expérience évangélique, qui n’est qu’Evangile, a eu des conséquences extraordinaires sur le plan social, politique et humain.
Romano Prodi,
président de la Commission européenne : L’action et la pensée politique
ne sont pas indifférentes au destin de l’homme ni à tout ce qui a un sens dans la vie humaine. J’ai vu au fil des années votre action tournée dans cette direction.
Walter Veltroni,
maire apparenté communiste de Rome : Je voudrais dire à la citoyenne d’honneur de Rome, combien nous apprécions ce que vous avez fait : la solidarité, l’idée d’une vie qui ne soit pas fondée que sur des perspectives matérielles, des succès personnels ou des ambitions, mais sur des relations, des sentiments, sur un esprit de relations entre les uns et les autres
et surtout entre les plus forts et les plus faibles

 

•• Voir également le dossier publié dans Nouvelle Cité n° 472 – décembre 2003 (la revue des Focolari) « Retour aux origines : C’était la guerre », sur le site www.nouvellecite.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.